Un domaine familial

Notre Histoire

Amoureux des Hautes-Alpes et de ses vallées escarpées, nous nous battons depuis 3 générations pour faire découvrir notre terroir d’altitude.

1954
1984
2014
2021

“Bravo au Domaine Allemand, père et fille, qui ont su mettre en avant le renouveau du cépage Mollard, cépage endémique des Hautes-Alpes, il est possible de faire bien et de proposer de beaux produits dans des régions moins connues instinctivement pour ses vignobles.”

Nadège et Olivier, Le Petit galou à Super Devoluy

Novembre 2021 (Source Facebook)

Notre terroir, nos valeurs

La richesse de nos montagnes

Mon père et moi sommes très attachés à notre terroir montagnard qui nous permet de vinifier des cuvées authentiques qui nous ressemblent. Nous cherchons avant tout à faire ressortir dans nos vins l’expression de ce terroir unique et l’originalité de notre cépage patrimonial. La protection de l’environnement est une composante importante de notre travail car elle nous permet de produire des vins vivants.

 

Pour nous, c’est à la vigne que tout commence.

Nous ré-introduisons peu à peu le travail au cheval de nos parcelles afin de mieux préserver nos sols. Nos vendanges sont 100% manuelles.

Notre exploitation est labélisée Haute Valeur Environnementale. Cette labélisation valorise notamment la sauvegarde de la biodiversité (diversité des espèces végétales, plantations d’arbres et de haies sur nos parcelles), la stratégie phytosanitaire de protection des vignes, ou encore le recyclage des eaux usées…

Nous avons par ailleurs entamé les démarches d’une conversion bio en 2021 afin d’obtenir officiellement ce label dont nous appliquons déjà la philosophie depuis longtemps. Lors de la vinification de nos cuvées, nous limitons au minimum l’utilisation de sulfites et autres intrants.

Enfin, pour conditionner nos vins, nous utilisons depuis plusieurs années des matériaux éco-responsables comme les bouteilles de la gamme « Ecova » de l’entreprise Verallia ou les bouchons « Green Line » produits par Nomacorc.

Notre cépage emblématique

Le Mollard

Cet engagement pour l’environnement a conduit mon père à s’intéresser très tôt à la biodiversité et à sauvegarder le cépage patrimonial des Hautes-Alpes qui, sans ce travail de longue haleine, aurait purement et simplement disparu.

Près de 15 ans d’expérimentation lui ont été nécessaires, au côté de l’Institut Français de la Vigne, pour conserver et relancer la production de ce cépage endémique, entre le début des années 90 et le milieu des années 2000.

Aujourd’hui, le Mollard a retrouvé ses lettres de noblesse. Notre Domaine possède la parcelle de vigne mère de ce cépage, dont sont issues toutes les nouvelles plantations certifiées de mollard.

En 2022, j’ai décidé de poursuivre l’aventure et de franchir une nouvelle étape dans cette sauvegarde.

J’ai souhaité compléter la sélection réalisée par l’IFV (sélection dite « clonale ») par un autre type de sélection : une sélection dite « massale ».

Ce type de sélection consiste à conserver de la diversité à l’intérieur même d’une variété en sélectionnant et conservant plusieurs individus aux patrimoines génétiques légèrement différents les uns des autres.

Je me suis donc rendue dans une parcelle centenaire de Mollard (sans doute une des plus ancienne et des plus belles parcelles du vignoble haut-alpin) accompagnée par l’équipe du pépiniériste Lilian Berillon afin d’y repérer les pieds de vignes particulièrement remarquables de cette variété, de les étudier et de les conserver.

À l’issue de cette étape, le Mollard sera définitivement sauvé !

Pour faire connaître et promouvoir le mollard, nous nous sommes engagés
aux côtés d’associations comme Wine Mosaic ou le Centre d’Ampélographie Alpine qui fédèrent des vignerons valorisant les cépages rares, et luttant pour la conservation de la vinodiversité.

Dans le même temps, de plus en plus d’amateurs de vins, avides de découverte, d’authenticité et de typicité, soutiennent cette démarche. Il faut dire que le mollard, particulièrement bien adapté à l’altitude, donne des vins gourmands et légers, d’une belle couleur rubis intense, faciles à boire et prisés des consommateurs. Leur nez est épicé, légèrement poivré avec des notes de pain grillé. Ronds en bouche, ils développent des arômes de fruits rouges bien mûrs. Enfin, les vins issus du cépage mollard sont peu alcoolisés. Vendangé à pleine maturité, le degré d’alcool du mollard ne dépasse pas 12%.

Ensemble, vignerons engagés et consommateurs éclairés sont en train de gagner un pari… Celui de la diversité des arômes et des plaisirs contre la standardisation et l’uniformisation des goûts !

Vous et Nous

C’est grâce à vous, à votre fidélité, à votre soutien que nous avançons dans cette belle aventure !

Nous sommes 3 générations de vignerons à nous être engagés pour valoriser le terroir haut-alpin mais vous êtes 3 générations de clients, parfois d’une même famille, à nous rendre visite, à nous soutenir, à aimer et à faire connaître nos vins.

Vous êtes nos meilleurs ambassadeurs et sans les liens que nous avons tissés avec vous au fil du temps, notre domaine ne serait pas ce qu’il est !

Questions fréquentes

Une IGP ou Indication Géographique Protégée est un label de qualité. Il est régi par l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine).

Les vins issus d’IGP proviennent d’une zone géographique délimitée. Leur production est régie par un cahier des charges strict et des contrôles qui en garantissent la qualité.

Au sein de l’IGP Hautes-Alpes, les vignerons ont fait le choix collectif de faire labéliser chaque année chacune de leur cuvée.

Chaque vin passe donc en commission de labélisation avant de pouvoir se prévaloir du label IGP Hautes-Alpes.
La Haute Valeur Environnementale est une labélisation globale qui a du sens car elle prend en compte la totalité des pratiques mises en œuvre sur une exploitation pour protéger l’environnement et les consommateurs des productions qui en sont issues. Cette labélisation valorise notamment la sauvegarde de la biodiversité, la stratégie phytosanitaire de protection des vignes, ou encore le recyclage des eaux usées

Nous sommes labélisés HVE depuis 2020.

Pour conditionner nos vins, nous utilisons depuis plusieurs années des matériaux éco-responsables comme les bouteilles de la gamme Ecova de l’entreprise Verallia ou les bouchons Green Line produits par Nomacorc.

Pour qu’un vin soit certifié « bio » il doit à la fois être issu de raisins provenant de l’agriculture biologique mais également être vinifié selon un cahier des charges interdisant l’utilisation de certains produits chimique en cave.

Le respect de ce double cahier des charges (à la vigne et à la cave) est contrôlé par un organisme certificateur.

Lorsque un domaine passe du conventionnel au bio, une transition appelée « conversion », d’une durée de 3 ans, est nécessaire avant de pouvoir bénéficier de ce label.

Notre domaine est en conversion bio depuis le début de l’année 2021 et devrait donc obtenir le label définitif en 2023.

Un vin dit « naturel », ou « nature », est traditionnellement un vin issu de raisin cultivés en agriculture biologique, vendangés à la main, auquel aucun intrant n’est ajouté lors de sa vinification.



À l’heure actuelle, il n’existe pas de définition légale du vin nature mais il existe en revanche une définition légale du vin « sans sulfites » : celui-ci ne doit contenir aucun sulfite ajouté et avoir un taux de SO2 total (produit naturellement lors de la fermentation) inférieur à 10mg/Hl.



-Vin classique : SO2 < à 100mg/Hl pour les rouges et à 150mg/Hl
pour les blancs et rosés



-Vin « sans sulfites ajoutés » : SO2 < à 30mg/Hl

-Vin « sans sulfites » : SO2 < à 10mg/Hl



Notre cuvée Pompon est issue de raisins bio, vendangée à la main et vinifiée selon la méthode dite « nature »* (produite en levures indigènes, sans sulfite ajouté, ni additif d’aucune sorte, sans filtration).



Suivant les millésimes, la fermentation produit naturellement plus ou moins de sulfites et elle peut-être étiquetée « sans sulfites » ou «
sans sulfites ajoutés » suivant le taux de souffre détecté par l’analyse Cofrac réalisée par un laboratoire assermenté.

Un cépage est une variété de plant de vigne. Chaque cépage a ses particularités : forme des grappes et des feuilles, couleur des baies de raisins à maturité, ainsi que des arômes et des qualités viniques qui lui sont propres.

L’Inrae répertorie plus de 2 600 variétés de raisins. Pourtant, seule une trentaine de ces variétés – dont les plus connues sont le chardonnay, le pinot, le cabernet (etc.), servent à élaborer la quasi totalité des vins du monde entier. 99% des cépages existants ne sont donc plus – ou presque plus – utilisés !

On les appelle les cépages « méconnus », « oubliés », « rares » ou encore « modestes ». Parmi eux, le « persan », le « chatus », le « portugais bleu », ou encore le « mollard » pour n’en citer que quelques uns…

Le mollard (littéralement « petit mont », « petite montagne ») est le cépage rouge emblématique des Hautes-Alpes. Il fait partie intégrante de l’histoire de la vigne dans nos vallées. Pourtant, dans les années 80, de nombreux vignerons décident de l’arracher pour le remplacer par des cépages internationaux comme le cabernet ou la syrah et plaire ainsi à un large panel de consommateurs. Des parcelles de mollard subsistent alors dans les Hautes-Alpes, mais faute de renouvellement, leur état sanitaire se dégrade et le cépage se retrouve menacé de disparition.

Marc Allemand (comme son père avant lui) cultive depuis toujours le cépage mollard. Dès le début des années 90, conscient du potentiel de ce cépage et soucieux de préserver la biodiversité, il se lance dans une expérimentation pour sauvegarder le mollard. Il fait alors figure de pionnier et peu de vignerons misent sur sa réussite ! Aux côtés de l’Institut Français de la Vigne et sous la houlette de France Agrimer, Marc Allemand sélectionne patiemment les plants les plus sains et vigoureux du vignoble haut-alpin.

Après 10 ans d’études, deux de ces plants sont finalement choisis pour être conservés et reproduits afin de relancer la production de mollard.

Au début des années 2000, une « vigne mère » de mollard est plantée et entretenue par le domaine Allemand. L’aventure est longue et coûteuse, mais le travail de Marc Allemand finit par porter ses fruits.

En 2005, le mollard fait son entrée officielle au catalogue français des cépages. Une belle récompense pour le vigneron et les institutions qui l’ont soutenu !

Le mollard a retrouvé ses lettres de noblesse. Notre Domaine possède aujourd’hui la parcelle de vigne mère de ce cépage, dont sont issues toutes les nouvelles plantations certifiées de mollard.
Pour faire connaître et promouvoir le mollard, nous nous sommes engagés aux côtés d’associations comme Wine Mosaic ou le Centre d’Ampélographie Alpine Pierre Galet. Ces collectifs fédèrent des vignerons qui se battent pour valoriser les  cépages rares, et luttent pour sauver un peu de notre biodiversité.
Dans le même temps, de plus en plus d’amateurs de vins, avides de découverte, d’authenticité et de typicité, soutiennent cette démarche. Ensemble, vignerons engagés et consommateurs éclairés sont en train de gagner un pari… Celui de la diversité des arômes et des plaisirs, contre la standardisation et l’uniformisation des goûts !

Une vigne-mère est une parcelle de vigne dont la plantation a été encadrée par France Agrimer. Les greffons qui en sont issus sont contrôlés et certifiés par l’Etat Français. La vigne mère de mollard que nous possédons aujourd’hui est unique en France.

Notre e-boutique est gérée par un prestataire qui prélève une commission sur toutes les commandes. Nos tarifs en ligne sont donc légèrement majorés par rapport aux prix pratiqués départ domaine.

Vous pouvez nous appeler au domaine au 04 92 54 40 20 aux heures d’ouverture de notre boutique du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h, si besoin nous vous mettrons en relations avec le prestataire qui gère notre e-boutique.

Nous serons très heureux de vous accueillir au Domaine pour une dégustation de nos vins ! Vous trouverez également nos cuvées chez les principaux cavistes de notre département : Cave Bertrand à Gap, Cave Astier à Briançon…